Centrale Lille

Zoom Sur

Centrale Lille remporte le Challenge 470 !

Le Club Voile Centrale Lille a participé au Challenge 470 organisé pour les 40 ans de la Conférence Régionale des Grandes Écoles.

Une dizaine d'écoles du Nord étaient présentes sur le plan d'eau d'Armentières, dont l'équipage vainqueur de Centrale Lille !

Félicitations à Benoît et Paul qui ont remporté la régate avec un total de 6 points sur 5 manches.

Des élèves de Centrale Lille présentent leur projet à des lycéens

Soutenus par des encadrants enseignants-chercheurs et bénéficiant des équipements de recherche de l’école, 6 élèves ingénieurs de l’Ecole Centrale de Lille se sont réunis autour du projet KCIIE.

Le dispositif composé d’un boitier et d’un kit de capteurs permet à l’artiste de provoquer sur une simple commande (une pression du pied, une flexion) un effet sur scène. Une tape de pied peut déclencher un son ou changer l’ambiance lumineuse de la salle par exemple. Il permet ainsi à l’artiste de se libérer des contraintes de la régie et d’avoir une emprise directe sur la mise en scène.


Le concept des capteurs embarqués existe déjà sur le marché de l’art interactif. La compagnie Eowave propose par exemple le produit Interactive Leotard for Dancers un juste-au-corps pouvant porter jusqu’à 16 capteurs. Seul problème : le prix. Interactive Leotard for Dancers se commande sur mesure et il faut compter un budget d’envrion 150€ pour le juste-au-corps seul (sans capteurs). KCIIE se positionne dans une gamme de prix plus accessible avec un prix de l’ordre de 60€ capteurs inclus.

Pour suivre toute l’actualité du projet KCIIE rendez-vous sur http://kciie.hostoi.com/

Projet d'études innovant : un cerf-volant pour produire de l'électricité

Dans le cadre de leur projet d'études en 1ère et 2ème année, six étudiants travaillent depuis 1 an et demi sur un générateur capable de produire de l'électricité à l'aide d'un cerf-volant. Leur projet WindEEPP pourrait mener à la fabrication d'un prototype automatisé.

 

Explications et propos recueillis par Gilles Durand  :

«Il existe des recherches à l'échelle industrielle, notamment aux Etats-Unis et en Italie, mais elles sont confidentielles. Nous étudions plutôt une utilisation domestique», explique Jérémy Cadillon, un des porteurs du projet WindEEPP. Objectif: fabriquer une batterie portable rechargeable grâce à l'énergie produite par un cerf-volant. Puissance: 100 Watt maximum. «Histoire de pouvoir recharger un portable ou s'éclairer lorsqu'on fait du camping en pleine nature, par exemple», précise son collègue Timothée Cholat-Namy.

 

Un partenaire nantais, Robokite, serait même prêt à monter une entreprise pour commercialiser ce genre de produit plutôt ludique. La barre de traction et de direction a déjà été fabriquée dans les ateliers de l'école. Reste à confectionner la partie informatique et robotique. «Il faut que cette barre de traction puisse diriger le cerf-volant pour faire des huit. Car c'est comme ça qu'il développe le plus de puissance», note Jérémy Cadillon.

 

«Un projet similaire avait été développé à l’Ecole Centrale entre 2008 et 2010, mais sans algorithme pour piloter automatiquement le cerf-volant», souligne Lucile Butel, autre membre de l'équipe. D'ici à fin avril, un premier engin devrait donc être opérationnel. «Tout ne sera peut-être pas entièrement finalisé. On espère que notre projet sera repris par de nouveaux étudiants l'an prochain», glisse Jérémy Cadillon. A qui le petit groupe pourra souhaiter «Bon vent!».

 

Plus d'informations sur le projet : cliquez ici

-

Journée de l'innovation à Centrale Lille

 Jeudi 22 janvier 2015, avec la Société SOPRA STERIA, Centrale Lille organise à destination des élèves de ses trois formations, une journée sur le thème de l'innovation en entreprise.
Ces conférences sont également ouvertes à tous. 
Déroulé de la journée : 

-12h45-13h30 :
Conférence de Philippe Vasseur, Ancien Ministre, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Nord de France et parrain de la promotion 2014.
Thème : l'innovation et les enjeux pour l'entreprise de la 3ème révolution industrielle.

-14h-15h : 
"L'innovation" chez Banque Accord, conférence animée par Benoît Liagre, Directeur de l'innovation.
La Banque Accord, filiale du groupe Auchan, 2000 collaborateurs, 7.4 millions de clients en Europe et Asie, 8 milliards d'euros de paiements annuels avec la carte Accord, présence dans 11 pays (Russie, Chine, Espagne, Italie, Pologne...)

-16h-17h :
"L'innovation" chez Bonduelle, conférence animée par Sabrina Lenne, Responsable E-commerce, Développement et Innovation.
Bonduelle, leader mondial sur le marché du légume préparé, 57 sites industriels dans le monde, environ 10 000 collaborateurs. 

-18h30-19h30 :
Conférence de clôture : "Big data, quel avenir ?"
Conférence regroupant des experts de Sopra Steria et des chercheurs universitaires, animée par Pierre Chainais de l'École Centrale de Lille. 

Cette action s'inscrit dans une stratégie globale de développement de l'image et de la notoriété de l'École Centrale de Lille, auprès de grandes entreprises. De grands groupes internationaux qui ne connaissent pas encore le profil des élèves-ingénieurs Centraliens de Lille seront présents. 

.

Des élèves de Centrale Lille remportent un prix dans le cadre de la semaine de l'innovation !

 Dans le cadre de la semaine de l'innovation 2014, le CTIC (Cluster de l'Internet des Objets) organisait mardi dernier à EuraTechnologies, la remise des prix du meilleur objet connecté. 

En partenariat avec la banque CIC, Sopra, GDF-Suez, Ecometering, INRIA, Eliocity, Plaine Images, EuraTechnologies, ADITEC Pas-de-Calais, Lille Métropole et le Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, le CITC lançait en effet fin septembre le concours international étudiant "MOC-Meilleur Objet Connecté". 

Des innovations technologiques ou d'usages correspondant à l'ensemble des thématiques liées à l'Internet des Objets ont été présentées, qu'il s'agisse de projets relatifs à la Smarthome, à la SmartFabrik, à la Mobilité, à l'Énergie, à la Ville ou au service du divertissement de la Culture. Sur les 31 projets déposés, 65% sont des projets d'étudiants de la région Nord-Pas-de-Calais, 32% hors région et 3% des projets issus d'étudiants internationaux. 

Une équipe d'élèves de Centrale Lille était nommée, pour son projet Tact'icônes 3. Ils sont arrivés en troisième position, et ont remporté un prix : le prix de l'Inria!
Bravo à eux!




Qui sont-ils ? 


Le Projet Tact'icônes 3 est un projet mené par sept élèves de l'École Centrale de Lille. Il a débuté en Novembre 2013 et prendra fin en avril 2015. Il est la suite de trois projets Centraliens (Mem's Touch, Tact'icônes 1, Tact'icônes 2), soient cinq années de travail et de collaboration avec leur partenaire l'IEMN (l'Institut d'Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologies). Situé à côté de l'École Centrale de Lille, l'IEMN est un institut de recherche dont les domaines couvrent la physique, l'électronique, les micro-technologies ainsi que les nano-technologies. 


Antoine de Cuyper, Pierre Chuberre, Maud Elie-Lefevbre, Juri Fedjaev, Mélissande Machefer, Romain Maurizot, Matheus Gondim

Quelle est leur invention ? 

Tact'icônes 3 est un bracelet connecté qui vous avertit discrètement et en temps réel de toutes vos notifications. Le fonctionnement est simple : un système de vibrations qui différencient les types de notifications, ainsi que l'identité de l'émetteur, sans avoir à regarder son Smartphone.
L'interface, réalisée avec la techonologie MEMS, permet d'exploiter le sens du toucher et de l'intégrer dans les moeurs quotidiennes à travers leur application. 







-

Contactez-nous

Pour tout complément d’infos veuillez contacter :

Nathalie Dangoumau
Directrice de communication