Votre cursus

Projets d'étude

Activité projet - 1e et 2e années

Une quarantaine de projets chaque année
Elèves + Enseignants = Mélange détonnant !
 
  • Projet d’étude en équipe de 6 ou 7 étudiants
  • Un projet mené en 3 ou 4 semestres
  • 300 h de plages-projets en première et deuxième années
  • Une équipe d’encadrement disponible
  • Sujet librement choisi
  • Relation avec un client réel – Partenaire industriel
  • Des moyens matériels et humains
  • Obligation de réussite du projet pour valider le socle commun


L’activité projet est une composante essentielle de la formation centralienne. Fierté de l’Ecole Centrale de Lille depuis 1992, l’activité projet permet aux étudiants d’être face à un problème réel d’entreprise, d’appréhender les difficultés d’un travail en équipe, de respecter des délais et les risques.
Un projet comme moyen de développement personnel.

L’activité projet permet l’apprentissage :

  • Du travail en groupe (engagement responsable, esprit d’initiative, attitudes constructives...)
  • De la gestion de projet (planification, gestion des risques, gestion de la relation client, de la relation fournisseurs et du budget, valorisation...)
  • D’expertises techniques (appréhension des systèmes complexes, spécialisations techniques...)

Un projet primé en 2015 :

Le projet aquaponie remporte le prix de l’association des Centraliens de Lille

Un groupe de sept élèves de G1 a reçu le prix de l’association des Centraliens de Lille avec 42% des voix pour leur projet aquaponie. Un projet dont la dimension environnementale leur tient à cœur.

Faire pousser des légumes sans terre avec des excréments de poissons comme engrais, c’est l’activité projet du groupe de Antonin, Cyrille, Delphine, Jehan, Léo, Michel et Yue qui ont remporté le premier prix de l’association des Centraliens de Lille, une bourse de 1000 euros les aider à pour financer leur projet. L’aquaponie combine l’hydroponie, la culture de légumes hors sol et l’aquaculture, l’élevage de poissons. Le principe est simple, il s’agit de faire pousser des légumes sans terre grâce à un engrais naturel constitué des excréments de poissons. L’eau de l’aquarium est ainsi filtrée par les légumes qui en retirent les nutriments nécessaires à leur développement. « Les légumes poussent plus vite qu’avec une culture classique. Nous allons tester avec des salades et des pieds de tomates pour les premiers essais », précise Jehan.

Proposer un système pour les particuliers

Souvent, les systèmes d’aquaponie sont réalisés à grande échelle. Cette fois, l’objectif du projet est de créer un système qui soit adapté au milieu urbain, pour les particuliers. Modélisation théorique, fabrication des bacs et des pièces en atelier, gestion de l’informatique, le petit groupe réalise son projet de A à Z. « C’est quelque chose qui existe déjà mais qui est plutôt artisanal. Nous avons donc apporté une vraie valeur ajoutée au système en proposant un prototype qui inclut des automatismes, pour la nutrition des poissons par exemple, mais aussi des capteurs qui permettent d’envoyer des alertes sur la température de l’eau ou son niveau dans l’aquarium. Nous avons également travaillé sur l’esthétisme puisque l’objectif est que notre prototype se retrouve ensuite chez les particuliers », explique Antonin.

Ce projet a été proposé par Sylvain Boucherand, diplômé de l’Ecole Centrale de Lille en 2010 et co-fondateur de la société B&L évolution, un cabinet de conseil en RSE, biodiversité et énergie. « Nous avons tout de suite été intéressés par le projet, d’abord pour son aspect développement durable, mais aussi parce qu’il nous permettait de travailler avec le monde du vivant, ce que nous n’avons pas beaucoup l’habitude de faire à l’école », indique Cyrille. « Ça répond à une problématique actuelle aussi : il faut donc réinventer la façon de produire de la nourriture », ajoute Léo. Pour l’instant, le prototype n’a été pas testé en conditions réelles, mais les élèves l’assurent, dans deux ou trois semaines, les premiers poissons rouges et quelques plantes commenceront leur travail.

 

3 projets récompensés en 2014 :

Projet FLASHLOG : des lunettes à réalité augmentée pour faciliter le picking en entrepôt, déjà commercialisées par le partenaire Generix

Projet STOP & START VELO : un prototype mécanique d'aide au démarrage à vélo récupérant l'énergie du freinage

Projet LEAFITTUDE : la contribution à la construction d'une ligne semi-industrielle de production d'extraits foliaires, en partenariat avec l'APEF, pour lutter contre la malnutrition au Sénégal

 

Projet « Impact » - 3e année

« Initiative, mission, projet et action »
Impact correspond à une activité de 1 mois environ amenant à un travail personnel couplé à l'option d'approfondissement et/ou à la filière professionnalisante choisie pour la troisième année.
Grâce à ce projet, chaque élève a la possibilité d’aborder un sujet de son choix et de le traiter de manière autonome et individuelle. C’est l’occasion pour chacun de personnaliser sa formation et/ou de clarifier son projet professionnel, via la découverte ou l’approfondissement d’un thème défini selon ses propres aspirations. Sa finalité est de contribuer à la responsabilisation de l'élève ingénieur tout en lui permettant de préciser son projet professionnel.

Cette activité Impact permet à l’élève de :
  • Se responsabiliser
  • Participer à la vie de l’entreprise
  • Travailler sur un projet individuel et industriel
  • Préciser son projet professionnel
Evaluation :
  • Le travail réalisé au cours de l’activité
  • Le rapport écrit remis au tuteur une semaine avant la soutenance
  • La soutenance orale

Téléchager le document de présentation

Contactez-nous

Pour tout complément d’infos veuillez contacter :

Michel Bigand
Responsable de la formation École Centrale de Lille